Mac

Mac

Installer les outils dos2unix, mac2unix et compagnie sur un Mac

Installer les outils dos2unix, mac2unix et compagnie sur un Mac

L’outil dos2unix n’est pas disponible par défaut sous Mac. Il existe bien entendu des alternatives, notamment avec l’outil ‘tr’, mais il est agréable également d’avoir à disposition dans sa boîte à outils ce petit utilitaire.

Pour l’installer, créez un script « makeDos2Unix.sh » et copiez-y le code ci-dessous. Une fois le fichier créé, il faut chmoder le fichier avec la commande suivante:

chmod 755 makeDos2Unix.sh

et lancez le script en tapant:

./makeDos2Unix.sh

Lors de son exécution, le script va ouvrir la page web de l’outil, puis installer les différentes commandes sur votre Mac.

#!/bin/bash
open -a Safari http://slagheap.net/darwin/

curl -L -O http://slagheap.net/darwin/dos2unix-051230.tar.gz

tar -xzf dos2unix-051230.tar.gz

cd dos2unix

export MAKEOBJDIR=.

sed -i "" -e 's/NOMANCOMPRESS/NO_MANCOMPRESS/' -e 's|/man/man|/share/man/man|' Makefile

bsdmake all

# perform a dry run to show install locations
# take the output of bsdmake's dry run, insert some newline characters and "echo" commands, then run it

bsdmake -n install |
sed \
-e 's/\([^;]\);\([^;]\)/\1'$'\\\n''\2/g' \
-e $'s/;;/&\\\n/g' \
-e $'s/do *case *\\$# *in/&\\\n/g' |
sed \
-e 's/^\( *install -.*\)/echo \1/' \
-e 's/^\( *\)\(rm \)/\1echo \2/' \
-e 's/^\( *\)\(ln \)/\1echo \2/' |
bash -s | uniq | grep -E '^(install|/)'

sudo bsdmake install

man dos2unix

La commande suivante, ci-dessous, permet d’arriver au même résultat sans avoir à installer l’exécutable dos2unix:

tr '\r' '\n' < input.txt > output.txt

Source originale du script: http://codesnippets.joyent.com/posts/show/10939

Locker son écran sous Mac

Locker son écran sous Mac

Les ordinateurs Mac ont pour réputation d’être intuitifs à l’usage, toutefois certaines actions simples peuvent devenir des fois très compliquées. Il suffit de faire une recherche sur Google pour se rendre compte que locker son écran sous Mac n’est pas une action triviale.  Le fameux raccourci Windows+L n’est pas disponible sous Mac, mais rassurez-vous, une solution existe…

Pour cela, il vous suffit d’aller dans le menu « Pomme », puis dans les « Préférence Système ». Une fois la fenêtre ouverte, rendez-vous dans le menu « Sécurité » (Première ligne), puis assurez-vous que l’option: « Exigez le mot de passe … » est sélectionnée. Enfin, choisissez dans la liste déroulante la valeur: « Immédiatement ».

 

 

Vous êtes maintenant prêt pour utiliser un raccourci clavier pour locker votre PC… Pardon votre Mac. Il ne nous manques plus que ce fameux précieux pour activer la fonction lock de votre Mac. Pour cela, il vous suffit d’appuyer sur la combinaison de touches suivante: « Shift+Ctrl+Eject ». Vous économiserez au passage votre batterie et sauverez les ours blancs puisque l’écran se met en veille dans la foulée.

 

Eh hop, une bonne claque à MAC et l’IPhone !

Eh hop, une bonne claque à MAC et l’IPhone !

Je pense que cette vidéo va satisfaire les plus curieux ainsi que les plus septiques d’entre vous au sujet de la plateforme de Google, il n’y a pas vraiment besoin de rajouter de commentaires, mais pour résumer on y voit en vrac:

  • 2 modèles de téléphones compatibles Androi, on dira que ça correspond à 2 profils de téléphons différents: un haut de gamme et un entrée de gamme.
  • du Google Map + l’application Google de visionnage en 3D photo des alentours
  • du jeu avec Quake en OpenGL
  • du browsing avec WebKit
  • quelques fonctionnalités système

On y voit également l’équipe d’Android qui présente les deux téléphones (le deuxième est impressionnant! C’est un prototype en plus …), ainsi la vision de Google en terme de mobilité, qui est de créer un système ouvert, tel que Linux l’a été pour le PC.

Pour ma part, je trouve que Google fait très fort, il propose tout ce que j’ai toujours attendu d’une plateforme de développement pour la mobilité. Et pourtant, j’en ai vu d’autres, j’ai donc de quoi comparer : PalmOS, SuperWaba, Compact Framework sur PocketPC, J2ME. Et pas une seule ne semble rivaliser avec ce que Google pourra offrir avec une plateforme comme Android.

Aujourd’hui les plateformes qui permettent de concurrencer Android sont des systèmes directement comme Windows Mobile 6, l’IPhone et Symbian + UIQ avec leur outils de développements, mais leur apprentissage ou leur prise en main n’est pas aisée, ni à la portée de tous.

Je me demande cependant ce qu’il en est de la capacité du système à prendre en charge les appels WebService, ainsi que la capacité du sytème à prendre en charge les API Web qui font aujourd’hui le Web 2.0 .